top of page
Présentation
IMG_7656-Modifier.jpg

Château fort construit au XIIIe siècle et resté dans la même famille depuis 1467, constitué d’un logis médiéval et d’un logis Renaissance, entouré de douves toujours en eau, d’un parc paysager aux arbres centenaires et de jardins contemporains autour des Jardins d’eau de la Renaissance, le château d’Ainay-le-Vieil rayonne sur le Berry et le Bourbonnais depuis plus de sept siècles.

 

Au printemps 2021, ses propriétaires se sont associés au chef d’orchestre David Molard Soriano pour créer un festival placé sous le signe de l’excellence et de la rencontre. 

 

Après le succès d’une première édition à l’été 2022, les Rencontres musicales au château d’Ainay-le-Vieil prennent de l’ampleur : un concert de plus, de nouveaux invités de prestige et de jeunes talents, et la promesse renouvelée de quatre jours de musique au château et aux jardins.

Marie-Ange Nguci, Raphaël Sévère, Anaëlle Tourret, Léa Hennino, Aliénor Feix, Paul Gaugler, André Heyboer, Yann Kerninon, Benoît Foiadelli, Jeanne Jourquin, Ariane Issartel et la Compagnie Pace sont de la partie pour quatre jours de concerts au château et aux jardins, de musique de chambre, de chant, de théâtre musical, sans oublier la résidence d’orchestre de plus de trente musiciens venus de toute la France.

David Molard Sorian
David_Molard_Soriano_32.JPG

DAVID
MOLARD
SORIANO

CHEF D'ORCHESTRE
DIRECTION ARTISTIQUE

Le chef d'orchestre français David Molard Soriano s'est associé aux propriétaires des Château & Jardins d'Ainay-le-Vieil pour créer un festival dans ce cadre extraordinaire.

Il a été chef assistant de l'Orchestre national de France de 2019 à 2021, et de Paavo Järvi à l’Orchestre de Paris & l’Estonian Festival Orchestra de 2014 à 2018.

Lors des dernières saisons, outre de nombreux engagements avec l’Orchestre national de France, on l’a vu notamment à la tête de l'Orchestre national du Capitole de Toulouse, de l’Opéra national de Lorraine, de l’Orchestre philharmonique du Liban, de l'Orchestre national de Bretagne.

Il a fait ses débuts en 2022 à la Folle Journée de Nantes avec l’Orchestre National des Pays de la Loire, à Moscou avec le Russian National Orchestra, ainsi qu’à l’Orchestre philharmonique de Monte-Carlo. 

Cette saison, il fait ses débuts à l’Opéra national de Bordeaux dans Madama Butterfly puis dans le ballet Don Quichotte, à l’Orchestre national de Metz et à l’Orchestre national de la Radio Roumaine de Bucarest. Il est réinvité à la Philharmonie de Brasov (Roumanie) pour plusieurs concerts.

L1003127.jpg

ARIELLE & HERVÉ BORNE

PROPRIÉTAIRES DU CHÂTEAU

“Les plus beaux projets se font grâce à des rencontres.

Grâce à un ami commun, nous avons rencontré le chef d’orchestre David Molard Soriano. La musique s’est alors naturellement invitée à Ainay pour donner naissance aux Premières Rencontres Musicales du château d’Ainay-le-Vieil en août dernier. Pendant trois jours, David Molard Soriano, ses invités et l’orchestre des Rencontres nous ont guidés en musique dans les jardins clos des chartreuses, le long de l’eau des canaux de la Renaissance et de la magnifique salle des archers. Un moment qui a enchanté le public ayant répondu présent.

Nous sommes donc très heureux d’annoncer la seconde édition des Rencontres Musicales du Château d’Ainay-le-Vieil du 17 au 20 août 2023. Un nouveau programme, de nouveaux invités vont investir Ainay de musique afin de nous faire vivre, une fois encore, un moment doux et mélodieux.”

Les propriétaires
IMG_0797.jpeg

UN ANCRAGE LOCAL

A l’image du château, le festival s’est donné pour mission de s’ancrer sur le territoire en y puisant ses nombreuses richesses et en s’intégrant au tissu culturel et économique de la région.

Pour les éditions 2022 et 2023, le festival se lie à la Compagnie Pace, troupe théâtrale berruyère. Avec elle, il propose une programmation de théâtre musical lors de la journée Musique au jardin, permettant aux petits et grands de voyager à travers des contes internationaux et berrichons.

Les moyens techniques du festival sont fournis par la Cité de l’Or (Ville de Saint-Amand-Montrond), le matériel est prêté par le village d’Ainay-le-Vieil, tous les pianos du festival sont fournis et préparés par Fanny Bulanda basée à Saint-Amand-Montrond, le vin du cocktail provient du Domaine Bourgeois de Sancerre… et un véritable partenariat a été noué avec l’École Municipale de Musique de Saint-Amand (Ville de Saint-Amand-Montrond) : les élèves bénéficient d’invitations aux concerts du festival ainsi qu’un accès à toutes les coulisses. En sus, l’École de Musique et le festival organisent des masterclasses d’instrument, données par des musiciens de l’orchestre. Proposées aux élèves de l’École Municipale de Musique de Saint-Amand mais aussi des écoles de musiques de Vierzon, de Mehun-sur-Yèvre et d’Issoudun, ces masterclasses participent plus encore à l’ancrage territorial du festival, notamment auprès des jeunes générations, public et talents de demain.

ENGAGEMENT AUPRÈS DES JEUNES

Les Rencontres, ce sont aussi des jeunes talents actuels ou futurs : le festival s'engage auprès des jeunes au sein même de sa programmation. D'une part en proposant aux jeunes artistes des concerts dédiés, à l'image de la Carte Blanche à un.e jeune artiste, ou à un jeune ensemble, et leurs invité.e.s., ce concert leur permettant ainsi de pleinement se dévoiler au public, par leur talent, leur personnalité et leurs choix de programmations. D'autre part, auprès des jeunes générations, qui sont le vivier des futurs talents mais aussi du futur public. A ces fins, le festival a souhaité que tout une partie de sa programmation du samedi, dans les jardins, puisse être ouverte à tous les âges, afin de pouvoir explorer les genres, mais aussi les beautés et mystères de la musique et de ses métiers.

 

Enfin, le festival n'a pas voulu oublier un aspect primordial des carrières des jeunes instrumentistes d'aujourd'hui, celui de la professionnalisation, et c'est pour cela que nous rassemblons à chaque édition notre propre orchestre du festival, de plus d’une trentaine de musiciens, constitué de professionnels aguerris issus des grandes phalanges françaises ou européennes mais aussi de jeunes instrumentistes à l'orée de leur carrière. Cela permet une réelle et dynamique mixité d’énergies et d’expériences, qui permet à la fois aux aînés de partager leurs acquis mais aussi aux plus jeunes de bénéficier d’une véritable mise en situation professionnelle. L'orchestre en ressort grandi, en souplesse, en son et en engagement — trois atouts qui permettent d'atteindre l'excellence.

Les engagements
L'orchestre
_TAU2127_pl5x2000.jpg

L'ORCHESTRE 2023

annoncé prochainement...

L'équipe
L1003031.jpg

L'ÉQUIPE

PRÉSIDENTE

Marie-Sol de la Tour d'Auvergne

CO-FONDATEURS

Arielle Borne & Hervé Borne

Constance Clara Guibert & David Molard Soriano

DIRECTION ARTISTIQUE

David Molard Soriano

ADMINISTRATEUR

Raphaël Nebbula

TECHNIQUE

Vincent Lemoine

Fanny Bulanda, préparation des pianos

GRAPHISME

Laëtitia Morand

bottom of page